Accéder au contenu principal

JELLO BIAFRA "bouquin"

 Introduction du livre :
"Jello Biafra, un nom marquant et une influence certaine au sein de la culture underground et des scènes indépendantes depuis son premier groupe, Dead Kennedys, en 1978, et sa candidature à l’élection municipale de San Francisco l’année suivante. L’infatigable artiste et activiste politique est plus que jamais impliqué dans son combat contre l’Amérique conservatrice, la droite religieuse et tous les sectarismes aux États-Unis. Il s’est engagé au sein du Green Party depuis plusieurs années et donne régulièrement des conférences, sorties en albums sur le label Alternative Tentacles dont il est l’un des fondateurs. Ce livre offre au lecteur une traduction de ses paroles de chansons écrites pour ses différents groupes et coopérations jusqu’en 2011 : Dead Kennedys, Lard, NoMeansNo, D.O.A., Tumor Circus, Mojo Nixon and The Toadliquors, The No WTO Combo, Melvins, The Guantanamo School of Medicine. Les paroles de Jello Biafra, non dénuées d’humour et de satire, et souvent empruntes de surréalisme proposent un regard critique sur ces sociétés néolibérales qui tentent sans cesse d’engloutir leurs peuples. Autant que sa musique, ses mots nous rappellent l’esprit d’ouverture des acteurs du punk et la nécessité de faire son propre truc, d’exprimer ses propres idées, avec une volonté de sortir des clichés entretenus non seulement par certains médias mais aussi au sein de sa propre communauté. L’aspect piquant, provocateur du verbe étant à la base même de ce mouvement d’expressions variées qu’est le punk, parfois récupéré à toutes les sauces, jusqu’à devenir une caricature ou simplement une formule vendeuse. Le mot d’ordre des conférences de Biafra, dans son registre de lectures publiques : “Ne déteste pas les médias, deviens le média !” est un appel à l’action, à l’engagement pour des causes visant à rétablir une harmonie sur notre planète, plutôt qu’à la fatale marginalisation, qui ne servira au bout du compte que les serfs, les rois et les reines de la manipulation, à des fins avant tout de profits, sous couvert de morale exacerbée et à l’encontre de l’humanité. Le titre de ce livre est tiré d'une insert et de paroles de Lard : May the farce be with you !"   L'éditeur, Rytrut